L’équilibre ? Belle théorie, mais dans la pratique est-ce réaliste ? par Efi Polikratis

On voit beaucoup de textes et conseils de nos jours sur le sujet d’avoir un équilibre dans nos vies. J’ai pourtant l’impression que plusieurs voient tout cela passer d’un regard distant, comme s’ils voyaient un mirage, un joli concept sur papier mais peu praticable. Est-ce vrai ? Est-ce impossible ?

Je dois avouer qu’à plusieurs moments dans ma vie ça me semblait ainsi… Des périodes de déséquilibre qui se prolongeaient en années. « Donner un coup », comme on dit, sur une courte période dans divers spectres de nos vies, c’est bien normal, mais quand cela devient la norme, et que les moments d’équilibre sont l’exception, il y a certainement des questions à se poser.

Je crois que la clé, c’est de véritablement comprendre les effets du déséquilibre dans nos vies et voir comment cela va complètement à l’inverse des objectifs que nous pensons atteindre en acceptant ce déséquilibre comme la seule façon possible de vivre sa vie « présentement ». « C’est comme ça pour l’instant, jusqu’à ce que les enfants soient plus indépendants; jusqu’à ce que j’obtienne ma promotion au travail; jusqu’à ce que mon entreprise fasse plus d’argent, etc. » On dit souvent que c’est pour l’instant, mais j’ai deux questions pour vous :

1) Une fois rendu à la fin de cette période, possible qu’une autre raison se pointe pour vous donner l’excuse de faire perdurer le déséquilibre?

2) Si le déséquilibre se termine réellement, tel après un ouragan, pensez-vous tout d’un coup vous retrouver dans un équilibre sans être confronté aux dégâts causés?

 

Les vides laissés par le déséquilibre

Un déséquilibre implique qu’une grosse partie des efforts et énergies de quelqu’un sont investies dans un spectre de leur vie au détriment des autres. C’est comme jouer au casino et tout miser son argent sur un seul numéro de la roulette. Le risque est élevé. On devient très attaché au résultat de cet investissement et s’il arrive quoi que ce soit à ce dernier, nous en sommes très ébranlés :

• Quelqu’un qui a tout investi toute sa vie dans travail, et se retrouve soudainement sans emploi.
• La perte d’un enfant.
• Finalement prendre sa retraite, mais vivre la mort de son conjoint avec qui cette retraite devait être partagée.
• Un athlète qui se blesse et ne peut plus pratiquer son sport.

C’est peut-être des exemples extrêmes mais qui peuvent se décomposer en d’autres versions plus communes, mais présentant tout de même l’individu devant un sentiment de vide, sans repère, identifié à quelque chose qui n’est plus.

L’usure du corps

Le déséquilibre cause souvent un grand niveau de stress. Je vois ce stress comme notre système qui devient telle une corde tendue.

La tension est à son comble, et avec la moindre tension supplémentaire, elle casse.

C’est ma propre interprétation de pourquoi les gens très stressés ont plus de risques de tomber malades ou d’avoir de la difficulté à s’en remettre.

Le bouleversement du changement

On peut rarement retrouver un équilibre sans faire d’importants changements dans nos vies, et cela est probablement la raison principale pour laquelle cette pensée est enfermée à double tour dans un coffre-fort.

Même penser à ce que cela impliquerait est tellement gros, nous fait tellement peur, que c’est insupportable. On préfère se convaincre qu’on fait la meilleure des choses et qu’il n’y a pas d’autre façon. On va se chercher des excuses et non des solutions. On va continuer tels des zombies à rouler droit vers un mur bien plus opaque que celui que nous pensons éviter.

Se poser les questions difficiles

Je vous invite à avoir au moins la réflexion la plus honnête que vous pouvez avoir avec vous-même. Vous posez les questions difficiles, et attendre avant de répondre une réponse toute faite. Laissez raisonner en dedans de vous.

Personne d’autre que vous ne peut savoir ce qui est le mieux pour vous.

Et cela n’est pas égoïste, car un vous profondément heureux et équilibré, va être plus performant au travail, donnera la meilleure version de soi à ses amis et familles, et inspirera les autres à en faire autant.

Malgré ma totale croyance en ce concept et ses bénéfices, je vous rassure sur le fait que ce défi est presque constamment dans ma conscience pour être en mesure de garder le focus et de m’ajuster. Des fois, je réussie, d’autres, je remarque que c’est bien manqué ! Lol !

Comme mes derniers écrits, j’aime toujours mentionner que ce sont mes pensées, ma compréhension et mon expérience personnelle que je partage, et non des recherches scientifiques quelconques. Un partage tout simplement, un outil qui m’aide en l’écrivant et que j’espère en fera de même pour vous en le lisant.

Par Efi Polikratis

Cofondatrice du centre Azzuan

P.S. Oui c’est bien moi la fille qui fait un équilibre sur les mains en robe !

P.S.2 Avec Azzuan on a créé un forfait de gestion de stress, plusieurs disciplines combinées pour aider une personne à se prendre en charge. Ce n’est pas toute la solution mais définitivement un bon coup de pouce ! Voir le forfait.

Vous aimez nos articles?

Vous désirez recevoir du contenu santé et des informations sur nos divers événements?

Suivez-nous sur Facebook:

Abonnez-vous à notre infolettre:

Contactez-nous

adresse

AZZUAN INC.
3095 Aut. Jean-Noël-Lavoie (440), bureau #315
Laval, QC
H7P 4W5

HORAIRE

Lundi 10h-16h*
Mardi 12h-20h
Mercredi 12h45-21h
Jeudi 12h45-21h
Vendredi 9h-17h
Samedi** 10h-16h
Dimanche fermé
* 1 sem sur 2
** Fermé pour l'été retour en sept

Envoyez-nous un message